• Sandrine NGATCHOU

Les femmes africaines sont plus réceptives au don d'ovocyte pour résoudre les problèmes de fertilité

Une agence de don d'ovocytes en Afrique du Sud affirme que de plus en plus de femmes africaines s'ouvrent au don d'ovules pour résoudre leurs problèmes de fertilité.


Natasha Hardy, responsable marketing de Nurture, a déclaré que l'agence avait beaucoup de donneuses africaines.


"On nous pose beaucoup de questions sur la culture et le côté spirituel des choses, mais nous pensons que l'essence de chaque culture et de chaque religion est le concept d'espoir et de famille", a-t-elle déclaré.


"Le don d'ovocytes est l'un des plus beaux moyens de donner de l'espoir aux gens et de créer des familles. Donc, lorsque vous enlevez les stigmates et les choses sociétales dont on parle, lorsque vous allez à l'essentiel, il s'agit d'espoir et de famille et la plupart des gens peuvent s'identifier à cela."


Elle a ajouté que les donneuses faisaient un travail formidable pour les familles en quête d'enfants.


Selon Mme Hardy, bien que des croyances culturelles constituent des obstacles pour la plupart des femmes africaines lorsqu'elles donnent leurs ovules, elles sont de plus en plus nombreuses à le faire.


Un autre avantage du don d'ovocytes est la compréhension de leur corps en termes de santé. "L'un des avantages d'être une donneuse est que l'on devient plus conscient de son propre passé génétique et que cela nous aide à prendre de bonnes décisions pour l'avenir.


"Pour beaucoup de nos donneuses, c'est une merveilleuse occasion d'en savoir plus sur leur corps et d'explorer leur propre fertilité, car en tant que donneuse d'ovules, vous avez accès aux meilleurs établissements et médecins du pays. Vous rendez également service à des personnes que vous ne rencontrerez jamais, car le don d'ovocytes est anonyme. Une fois le don terminé, vous apprenez à connaître votre corps dans son intégralité", a-t-elle ajouté.


L'agence met à la disposition des couples qui aspirent à avoir un enfant un groupe de donneuses âgées de 18 à 32 ans.


Selon Mme Hardy, bien qu'il y ait eu de nombreux donneurs volontaires, tous n'ont pas pu le faire en raison des circonstances.


Le Dr Bandile Masuku, MEC de la santé de Gauteng, a inauguré le premier salon de la fertilité organisé en Afrique vendredi 06 Mars 2020 à Johannesburg.


M. Masuku a déclaré que le Fertility Show Africa avait contribué à briser les tabous culturels entourant l'infertilité.


"Il s'agit d'un événement marquant et novateur, non seulement pour Gauteng, mais aussi pour l'Afrique du Sud et l'Afrique", a déclaré le Dr Masuku.


Source :

Traduit de ce site.

https://www.timeslive.co.za/news/south-africa/2020-03-06-african-women-more-responsive-to-egg-donation-to-tackle-fertility-problems/


44 vues0 commentaire