• Sandrine NGATCHOU

La FIV n'est pas la seule réponse aux questions de fertilité.

Traduit de l'article IrishNews



Beaucoup de personnes pensent que la meilleure manière d'avoir un enfant est la FIV. mais ce n'est pas souvent le cas indique le Professeur Lord Robert Winston.


Bien qu'étant qu'un des pères fondateurs de la FIV lui-même, le Professeur Winston croit que la technique, où un ovocyte mature et un sperme sont mélangés dans une boite pétri, créant un embryon qui est alors implanté dans l'utérus d'une femme, est utilisé bien trop souvent avant d'autres options, habituellement ce sont des options moins chères et moins stressantes, et qui sont entièrement inexplorés.


"Les femmes restent fertiles jusqu'à ce qu'elles aient 45 ans et sont à tort poussés dans le première option de traitement la FIV par des cliniques privées", indique Robert Winston, l'expert de fertilité principal britannique.

Le NHS informe que la fertilité de femme commence à baisser brusquement à 35 ans et celles planifiant une famille devraient intégrer ce point.

Mais Lord Winston, qui est à la tête de la Recherche de Genèse (origine, naissance) de confiance à Londres, a écarté ce conseil. Il a dit que les femmes peuvent concevoir jusqu'à la moitié de leur quarantaine et les cliniques de fertilité qui suggèrent uniquement et forcément la FIV ne font autrement qu'un gain financier.


Dans le livre "le Guide essentiel de Fertilité" (The Essential Fertility Guide), du professeur Winston décrit des options de traitement de fertilité et suggère que plus de la moitié de ceux mentionnés par des cliniques IVF peuvent être traité par des alternatives. Il indique dans ce livre, il y a que quelques docteurs dans le NHS ne prennent pas assez sérieusement l'infertilité assez, évacuant trop vite les patients dans le secteur privé où la FIV coûte cher, qui a seulement un taux de réussite de 25%, et qui est une industrie fortement rentable. .


"Il y a les nombreuses causes d'infertilité," indique le Professeur Winston, "et le meilleur traitement peut être différent dans chaque circonstance. Malheureusement, la publicité massive que l'on donne à la FIV mène la plupart des personnes vers ces traitements, les faisant croire que c'est presque le seul traitement et le plus réussi. C'est tout à fait FAUX, Les couples se précipitent dans la FIV beaucoup trop fréquemment."


Quels sont les traitements alternatifs à la FIV ? Ceux-ci incluent :

  • Des traitements médicamenteux pour encourager l'ovulation

  • L'insémination artificielle (AI)

  • La Microchirurgie

  • La Chirurgie laparoscopique (mini-invasive)

  • Le traitement pour l'endométriose

Prof Winston indique que plus de 47,000 femmes sont traitées avec la FIV chaque année sont renvoyé aux cliniques "n'ayant pas la compétence ou l'intérêt dans des traitements autres que la FIV". L'Institut national pour la Santé et l'Excellence des Soins ( National Institute for Health and Care Excellence : NICE), recommande trois cycles de traitement pour ceux ayant besoinde FIV, mais le NHS limite fréquemment chaque patient à juste un cycle..


"Fâcheusement, dans le secteur commercial, où la plupart des FIV sont faits parce que la fourniture du NHS est si inadéquate, la pression pour que la clinique puisse offrir la FIV car plus rentable plutôt qu'un autre traitement, est forte," indique le professeur Winston.

Il indique que tandis qu'il y a des praticiens privés bien sûr éthiques, il est souvent plus facile de mettre immédiatement les couples sur le tapis roulant de la FIV, plutôt que de dépenser le temps suffisant pour examiner la cause sous-jacente de l'infertilité.


L'échec de conception est causé par un problème féminin dans juste plus d'un tiers des cas, indique le Professeur Winston. La cause la plus commune d'infertilité féminine est l'échec d'ovulation (autour de 30% des cas), des causes liés aux dommages sur les trompes de Fallope sont de 25% des cas d'infertilité féminine, tandis que l'endométriose est trouvée à environ 20% de cas chez les femmes infertiles.


Dans un autre tiers de cas d'infertilité, le problème est que l'homme est sous-fertile et peut avoir un compte de sperme bas, par exemple et dans le reste, les deux partenaires sont responsables.

De plus, un nombre substantiel de couples sont mentionnés comme "Infertilité non expliquée" - bien que les tests plus détaillés révèlent parfois une cause possible.

Beaucoup de couples ont deux causes d'infertilité, ou de temps en temps plus.

"N'allez pas pour un TRAITEMENT de FIV sans une idée claire des raisons pour lesquelles vous en avez besoin. La plupart des couples infertiles n'exigent pas ce traitement complexe," indique le professeur Winston, qui souligne que les couples doivent poser les questions justes et s'assurer qu'ils sont correctement testés pour identifier la cause de leur infertilité et le meilleur traitement.


Seulement après des investigations- qui vont des tests d'ovulation chez les femmes, avec des tests de vérification d'autres niveaux d'hormone et des anomalies chromosomiques, plus l'utilisation de techniques d'imagerie et l'évaluation le nombre et la qualité des spermatozoïdes de l'homme, des hormones et des chromosomes - devraient des options de traitement qui doivent être considérés.


Prof Winston indique d'une FIV est appropriée quand les trompes de Fallope sont si tellement endommagées que la chirurgie tubaire a échoué ou ne peut pas être faite, si les femmes n'ovulent pas et des médicaments de stimulation ovarienne échouaient à plusieurs reprises, ou si un homme a un compte de sperme anormal ou bas, mais le spermatozoïde est potentiellement toujours capable de féconder un ovocyte mature.


Cela peut aussi être utile dans certains cas d'endométriose et d'infertilité non expliquée, où il y a des problèmes avec le col de l'utérus, où les couples ont des problèmes de fertilité multiples et quand il y a un risque élevé de couples ayant des bébés génétiquement anormaux où le test de dépistage génétique (PGS) préimplantatoire est nécessaire.


La FIV n'est pas le seul traitement pour l'infertilité et ce n'est pas souvent le meilleur traitement ou le plus réussi. Il y a beaucoup de traitements selon la cause et LA CAUSE DEVRAIT D'ABORD ETRE ÉTABLIE," indique le professeur Winston.

"Le désespoir pour tomber enceinte fait que les gens deviennent très vulnérables et plus exposés à l'exploitation et une des questions que l'on doit comprendre, est que très souvent le traitement pour avoir une grossesse, c'est-à-dire. la durée d'attente pour être enceinte, va probablement être plus efficace que FIV.

"La raison qui m'a poussé à écrire ce livre est d'essayer de faire en sorte que les couples se posent les questions justes et qu'ils comprennent que comprendre que s'ils ont une condition qui empêcherait une FIV de fonctionner, par exemple, ils doivent d'abord se faire traiter.

http://www.irishnews.com/lifestyle/2015/09/22/news/ivf-not-the-only-answer-to-fertility-question-266279/


http://www.dailymail.co.uk/health/article-3713726/Women-paying-IVF-don-t-need-says-Lord-Winston-Fertility-expert-says-women-pushed-clinics-despite-remaining-fertile-45.html

54 vues