• Sandrine NGATCHOU

La bioéthique qui entoure la PMA n'est pas un problème de femmes

Article traduit de l'anglais, dont l'auteur est Peter Bigelow, président Xcell Strategic Consulting


À l'école de droit, j'ai suivi un séminaire sur le droit de la famille sur la procréation médicament assistée. C'était un cours fascinant et l'un de mes favoris. Fait intéressant, j'étais le seul homme de la classe et, étonnamment, le seul à l'avoir jamais suivie.



Le droit de la famille étant principalement pratiqué par des avocates, il est donc compréhensible que les femmes soient majoritaires dans les cours de droit de la famille.


La procréation médicalement assistée et les problèmes éthiques et juridiques qu’il implique sont largement considérés comme des problèmes qui concernent les femmes, au même titre que la majorité des problèmes de procréation.

Cela ne devrait toutefois pas être le cas, car les technologies de PMA impliquent les hommes de nombreuses manières. Les hommes peuvent et doivent offrir des idées et des idées utiles à la discussion sur les technologies de PMA.


Idéalement, les législations concernant le corps humain devraient représenter leurs électeurs de manière démographique, mais la réalité actuelle est que la plupart des législateurs sont des hommes. En 2018, les hommes représentaient un peu moins de 75% des législateurs des États et représentaient plus de 76% des membres du Congrès des États-Unis en 2019. En tant que tels, ce sont surtout les hommes qui écrivent les lois fédérales. Les technologies de PMA sont un domaine en évolution rapide et la législation en la matière augmentera de manière exponentielle, de sorte que les hommes doivent comprendre ces problèmes pour être en mesure de légiférer.


En outre les hommes occupent la majorité des postes de direction dans les États: les femmes ne représentent que 27,6% des postes de direction dans l'ensemble du pays et seuls neuf des cinquante gouverneurs sont des femmes. Les cadres dirigeants doivent comprendre les problèmes présentés par la PMA afin de pouvoir appliquer correctement les lois en lien avec ces technologies. En outre, les responsables exécutifs contribuent à façonner les opinions de la population et définissent les objectifs des législations.


Enfin, le pouvoir judiciaire est majoritairement masculin. Les femmes représentent environ un tiers des sièges fédéraux, laissant les hommes pour remplir les deux tiers restants. Les questions impliquant la PMA sont fréquemment contestées, de sorte que les hommes qui siègent sur les bancs de justice doivent comprendre les enjeux de la PMA pour pouvoir les régler.


Une autre raison majeure pour laquelle les hommes ont besoin de comprendre les problèmes liés aux technologies de reproduction médicalement assistée est que ces derniers impliquent les hommes, car il nécessite des gamètes masculins, ou spermatozoïdes. Les hommes qui fournissent le sperme qui sera utilisé par leur conjoint ou partenaire doivent comprendre que cela peut être utilisé pour créer des embryons qui seront vitrifiés pendant des années ou détruits. Ils doivent comprendre les problèmes juridiques potentiels qui pourraient survenir en cas de rupture au sein de leur relation - une bataille pour la filiation ou la pension alimentaire, ou une bataille pour la garde des gamètes ou des embryons donnés s'ensuit; ou les problèmes juridiques qui pourraient survenir si le couple n'était pas d'accord sur l'utilisation des gamètes ou des embryons à une date ultérieure. Enfin, avant d’apporter du sperme à un protocole de PMA, les hommes doivent comprendre les risques potentiels pour la santé que ce dernier pose pour leur partenaire et pour les enfants conçus par ce moyen.


Les donneurs anonymes de sperme doivent également comprendre les implications de leur don. Cela inclut la possibilité que les enfants conçus par un donneur aient probablement des questions à propos de leur père biologique, et l'absence de lien avec leur père biologique peut provoquer une détresse pour certains.


La PMA crée également des problèmes sociaux et éthiques potentiels. D'une part, le même donneur de sperme est souvent utilisé à plusieurs reprises, ce qui peut donner lieu à des dizaines de demi-frères et sœurs, parfois situés dans la même zone géographique. Le problème éthique le plus évident que cela puisse créer est l'inceste accidentel. Mais une multitude d'autres problèmes peuvent surgir, tels que la question de savoir comment gérer les embryons congelés, Diagnostic sélectif d'embryons selon le sexe ou certains traits de caractères, ou l'exploitation des femmes à faible revenu qui sont plus enclines à subir une gestation pour autrui pour de l'argent.


Enfin, le secteur des technologies de procréation médicalement assisté étant à peine réglementé aux États-unis, il suscite de nombreux scandales, tels que des personnes qui organisent une procréation par les technologies de procréation médicalement assistée sans un projet d’éducation pour l'enfant, des médecins qu mettent le profit au dessus de la santé et le bien-être de leurs patients, et les médecins utilisent leurs propres gamètes au lieu des gamètes de donneurs. Les hommes doivent être conscients de ces problèmes pour pouvoir prendre des décisions éclairées concernant le don de sperme à des fins de technologies reproduction médicalement assistée ou la participation à un protocole de PMA avec leur partenaire.


Dans un sens plus large, les hommes ont la responsabilité sociale de comprendre les problèmes que pose la PMA. Les médecins de sexe masculin doivent comprendre les problèmes posés par la PMA pour pouvoir conseiller leurs patients; les avocats de sexe masculin afin qu’ils puissent défendre efficacement leurs clients; psychiatres et thérapeutes de sexe masculin afin qu’ils puissent conseiller leurs patients; et les électeurs masculins afin qu’ils puissent voter en toute connaissance de cause sur les questions relatives à la PMA qui figurent sur le bulletin de vote.


De plus, étant donné que près de la moitié des enfants conçus sous PMA seront des hommes, ceux-ci doivent comprendre les difficultés que rencontreront les enfants nés par PMA. Bien que les femmes puissent certainement aider, les hommes ont également besoin que d'autres hommes les comprennent et fassent partie de leur cercle social. Les hommes doivent comprendre le protocole de PMA pour pouvoir soutenir et comprendre les mentors, les amis, les pères et les frères d'autres hommes conçus grâce à la PMA et confrontés à des difficultés en raison de la nature de leur conception.


la PMA n'est pas uniquement un problème féminin. Les hommes doivent assumer la responsabilité de s'instruire sur les questions relatives aux traitements de PMA et la société doit commencer à les considérer comme un domaine qui affecte les hommes et les femmes de nombreuses manières.


Sources :

Why bioethics around artificial reproductive technology are not just women's issues

https://www.bionews.org.uk/page_145147


Investors see big money in infertility. And they’re transforming the industry

https://www.statnews.com/2017/12/04/infertility-industry-investment/

13 vues