• Sandrine NGATCHOU

L'interdiction de l'anonymat don de gamètes en Irlande

Mis à jour : 25 juil. 2018

Le prochain automne, l'Irlande interdira l'anonymat du don de spermatozoïdes et d'ovocytes dans le cadre de reproduction médicalement assistée.

On exigera aux donneurs de spermatozoïdes et donneuses d'ovocytes d'ajouter les renseignements personnels au registre qui permettront aux enfants issus d'un don de gamètes d'accéder aux informations familiales personnelles quand ils auront 18 ans.

"La technologie de reproduction humaine assistée a créé une nouvelle réalité et une loi irlandaise doit s'adapter pour refléter ces changements" indique M. Simon Harris, le Ministre de la Santé irlandais.


Les changements font partie de la loi révisée de 2015 sur l'enfance et relations familiales (revised 2015 Children and Family Relationships Act), qui entrera en vigueur dans les prochains mois de cette année. M. Simon Harris a dit qu'il fournira "la précision et la sécurité nécessaire dans ce domaine et cherche à travers ce changement à faire valoir les droits des individus les plus vulnérables dans une procédure de reproduction humaine aidée via don de gamètes, les enfants".


La société de fertilité irlandaise, qui représente des cliniques et des professionnels travaillant dans le secteur, s'est opposée à cette législation, prétendant qu'il conduirait des couples pas très féconds et infertiles à l'étranger ou dans "des arrangements privés avec des hommes trouvés sur Internet" par conséquence. Quelques cliniques de fertilité le craignent aussi que l'interdiction aboutira à une réduction du nombre de donneurs et donneuses.


Dr John Waterstone, le Président actuel de la Société de Fertilité irlandaise, a fait des remarques sur la législation quand il a été abordé en 2015 sur un papier dans le Irish Times : "On doit permettre aux donneurs /Donneuses et Receveurs / Receveuses optant pour le don de gamètes anonyme ou identifiable de choisir comme bon leur semble. Bref, je suis pour le choix. "
0 vue